Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Thèses en cours / Laura Girard

La nouveauté dans les pratiques architecturales : pour une histoire professionnelle et culturelle de la novation technique de la brique en Midi-Toulousain 1919-1939

Thèse préparée par Laura Girard

  • École doctorale Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (ED TESC) 
  • Soutenance prévue en décembre 2017
  • Financement : convention CIFRE (Atelier d'Architecte Rémi Papillault, octobre 2013-octobre 2016)
  • Financement fin de thèse : allocation de recherche et de formation Monuments Historiques (direction générale des patrimoines, DRAC Occitanie)

Encadrement

 

Membres du comité de thèse

  • Enrico Chapel (directeur de thèse)  
  • Françoise Blanc (co-directrice)
  • Rémi Papillault (encadrant CIFRE)
  • Nicolas Meynen (maitre de conférences en histoire de l'art contemporain, Université Jean-Jaurès)
  • Valérie Nègre (professeur, ENSA Paris La Villette)   

Planning des réunions sur la période 2013-2016

  • Comité de thèse réuni le 2 octobre 2015
  • Réunions avec Enrico Chapel : 13 décembre 2013 ; 12 septembre 2014; 5 janvier 2015 ; 9 mars 2015 ; juin 2016 ; 16 septembre 2016 ; 13 avril 2017
  • Réunions avec Françoise Blanc et Rémi Papillault : 29 juillet 2014 ; avril et juin 2016 ; septembre 2016

Documents produits pour les réunions réalisées


Déroulement de la thèse

  • Déplacements 
Colloque : "Le Corbusier : l'oeuvre à l'épreuve de sa restauration", organisé par la Fondation Le Corbusier, INHA, Paris, 16-18 avril 2015

  • Participation à des séminaires, des colloques, des journées d'études 

2017 : 3e Congrès francophone d'histoire de la construction (3CFHC) Nantes 21, 22 et 23 juin 2017 Programme, intervention : "Le chantier de la piscine et des bains-douches à Castres (1930-1938) : adjudication à forfait et main d'oeuvre étrangère".

2014 : Atelier du 6 novembre 2014 organisé par le CAUE 31  : "Quel avenir pour les équipements publics de la période 1945-1975 ? ", présentation de l'étude du patrimoine XXe. 

2014 : Cycle de formation "Le bâti existant, comprendre la production initiale pour rénover aujourd'hui", CIFCA, ENSAT : "Qualités et pathologies des logements collectifs des années 50-70" 20 mars 2014 ; "Démarche de qualité d'usage globale pour la rénovation des équipements publics" 24 avril 2014 ; "De la réhabilitation au changement d'usage dans l'immeuble de bureau existant dans la ville tertiaire" 5 juin 2014 (3 jours, soit 18 heures de formation)

  • Campagnes d'entretien, d'enquêtes, d'observation, de mesures 
Archives départementales de la Haute-Garonne, du Tarn, du Tarn-et- Garonne ; archives municipales de Toulouse, Albi, Montauban, Tarbes

  • Rencontres-clés dans le déroulement de la thèse 

  • Publications scientifiques acceptées et relatives à la thèse 

Girard Laura, "La construction du temple protestant d'Albi en 1924 : pour une histoire matérielle, culturelle et sociale de l'architecture protestante albigeoise", Patrimoines du sud [en ligne], 5 / 2017, mis en ligne le 1er mars 2017.

 Papillault Rémi (dir.), Girard Laura, Marfaing Jean-Loup, Guide d’architecture du XXe siècle en Midi-Toulousain, PUM, Toulouse, 2016, 250 p. (coédition DRAC Occitanie et CAUE 31)

Girard Laura," Le groupe scolaire Villegoudou à Castres : pour une histoire matérielle et sociale de l'architecture de briques dans le Midi-Toulousain (1919-1945)"  in Ghislain His, Clotilde Félix-Fromentin, Antonella Mastrorilli, Cahiers thématiques n° 15, Matérialités, École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2016, 185 p.

Résumé

La recherche questionne les nouveautés de la brique de terre cuite dans la conception et la construction des édifices, dans l’entre-deux-guerres en Midi-Toulousain. Dans ce pays d’architecture de brique, où le mode de bâtir, traditionnel, hérité de l’Antiquité, est demeuré stable depuis le XVIIIe siècle jusqu’à la fin du XIXe siècle, l’emploi de la brique va être progressivement bouleversé au lendemain de la première guerre mondiale. De sa mise en œuvre, structurelle, dans un mur épais, la brique va s’utiliser en parement d’une autre maçonnerie, ou en remplissage, et sa grande dimension va tendre à se réduire, pour rejoindre celle de la « brique du nord », dont le module devient le standard.

Si le bâti traditionnel en brique dans le Midi-Toulousain a fait l’objet de nombreuses recherches et publications, notamment à l’attention des architectes intervenant sur le bâti ancien, l’évolution du matériau et de sa mise en œuvre après 1914 reste inexplorée.

L’objectif est de comprendre les mécanismes sous-jacents de l’emploi de cette nouvelle brique dans la pratique savante des architectes méridionaux et de reconstituer les liens possibles entre l’évolution du matériau, le contexte culturel et les intentions génératrices du projet.  

Bibliographie

Mots-clefs

Architecte, briques, savoir-faire, construction, patrimoine XXe siècle, briqueteries, Midi-Toulousain,