Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Thèses en cours / Nam Duc Dinh

Impact de la colonisation française sur l'urbanisme de l'Indochine : le cas de la ville de Tourane

Thèse préparée par Nam Duc Dinh


Encadrement

  • Directeur de thèse : CHAPEL Enrico (professeur, ENSA Toulouse)

Comité de thèse

  • Comité de thèse : CHAPEL Enrico (professeur, ENSA Toulouse), LAFFLY Dominique (professeur, UT2J), WEISSBERG Daniel (professeur, UT2J), NGUYEN Thai Huyen (professeur, UAH)

Planning des réunions sur la période 2017-2020

  • Documents produits pour les réunions réalisées
  • Dates de réunion du Comité de thèse :

 

Documents d'étape préparés par le doctorant

 

janvier 2019 (année 2)

Premier comité de thèse


Compte rendu n°1

novembre 2019 (année 3)

Deuxième comité de thèse


Compte rendu n°2

juin 2020 (année 3)

Troisième comité de thèse


Compte rendu n°3

novembre 2020 (année 4)

Quatrième comité de thèse


Compte rendu n°4

 

Résumé

La formation et le développement de l'urbanisme vietnamien Da Nang, depuis l'annexion de la ville au territoire vietnamien au début du XIVe siècle jusqu'à l'indépendance du Vietnam en 1975, ont exercé une influence considérable sur les Occidentaux, en particulier les Français, pendant leur période coloniale au Vietnam.

À la fin du XIXe siècle jusqu'au début du XXe siècle, Da Nang était dans la scène française au nom de « zone de concession » appelée Tourane. La conception de la planification urbaine est menée selon la fonction et le modèle de l'occidental. En particulier, la zone centrale de la concession de Tourane, sur la rive ouest de la rivière Han, est l'endroit indiqué par la marque audacieuse de la planification et de l'architecture coloniales françaises avec des constructions à la française, et plus tard l'architecture de l'Indochine qui a été inventée et appliquée au Vietnam par les Français.

Bien qu'il n'y ait pas de carte ou de matériel indiquant les premiers travaux de planification du français dans leur ville concessionnelles de Tourane, il est certain que les Français ont soigneusement conçu cette ville comme une ville d'environ 150.000 habitants maximum selon le confort et les conditions techniques du début XIXe siècle. Selon les premières cartes de Tourane et l'emplacement des bâtiments spécifiques, la division des différentes parties de la ville est distincte : la zone centrale - les quartiers, la zone administrative - la zone commerciale, le quartier français - le quartier indigène... Par ailleurs, l'investissement dans les équipements urbains de Tourane depuis les années 1900 a souligné le rôle des urbanistes français dans cette ville. Le système de rues dans un plan quadrillé de l'étalon occidental a remplacé le système de petites rues poussiéreuses dans le centre-ville ; bâtiments construits avec du béton et de la brique remplacés maisons de chalets. Ensemble, ils ont créé l'image d'une civilisation française forte dans cette ville concessionnelle.

De nos jours, le processus d'urbanisation qui se déroule à Tourane, surtout depuis le début du XXIe siècle, a eu un impact significatif sur l'aspect urbain. En plus des impacts positifs du travail de gentrification, la formation de zones résidentielles spacieuses, ou la construction de bâtiments emblématiques modernes ; les valeurs de la planification et de l'architecture françaises sont sérieusement menacées. En reliant diverses sources et littératures sur l'urbanisme colonial, ainsi qu'en appliquant différentes méthodes de recherche tout au long du processus de recherche, cette étude a pour objectif de mettre en évidence les caractéristiques, les rôles et les impacts significatifs du français dans le processus de développement urbain et de transformation sociale de Tourane.

Mots-clefs

Indochine, Vietnam, Tourane, France, architecture, colonisation, planification, urbanisation, urbanisme, société.