Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Présentation / L'équipe / Minh Tung Tran

Fabrication du logement planifié sous forme de KDTM (Khu Đô Thị Mới) à Hanoï : la ville de quartiers ou/et la ville de projets ?

Thèse soutenue par Tran Minh Tung

  • Soutenance prévue le : 11 décembre 2015
  • École doctorale : TESC
  • Unités de Recherche : LRA (Ensa) et LISST UMR 5193 (UT-Jean Jaurès)
  • Financement : bourse de l'État vietnamien

Jury

  • Daniel Weissberg, professeur à l'UT-Jean Jaurès (directeur)
  • François Blanc, maître assistante à l'ENSA de Toulouse (tuteur)
  • Pierre-Marie Decoudras, professeur émérite Université de La Réunion (rapporteur)
  • Maurice Goze, professeur à l'Université Bordeaux Montaigne (rapporteur)
  • Claire Parin, professeur à l'ENSAP de Bordeaux (invitée)
  • Frédéric Bonneaud, professeur à l'Ensa de Toulouse (invité)

Résumé

Cette recherche est destinée à analyser principalement les KDTM* qui représentent actuellement les nouvelles zones résidentielles de Hanoi et sont aussi un des éléments contemporains très importants de la fabrication du logement planifié en particulier et de la (re)structuration spatiale de Hanoi en général sous les impacts de la tendance de globalisation, de métropolisation et l’«explosion» urbaine dans le monde. 4 phases (féodale - coloniale - indépendante - ouverte) de l’évolution spatiale de Hanoi sont résumées pour retirer les images caractéristiques de chaque phase de l’urbanisation qui réfléchissent les métamorphoses internes d’une ville orientale millénaire sous les mouvements historiques et les impacts externes : le conflit pour le développement. Les changements stratégiques de planification spatiale dans le schéma directeur actuel (de 2011) par rapport aux schémas directeurs précédents (de 1961, 1976, 1981, 1992 et 1998) concernent le contexte spécifique (géo-historique - géo-politique - géo-social - géo-économique) de Hanoi en transition lorsque les modes de (re)faire la ville en projet deviennent de plus en plus répandus. En répondant à la question de la réalité du logement (planifié), Hanoi montre ses objectifs attachés à la fabrication des typologies différentes de logement sous les impacts socio-économiques et les (nouvelles) idées de planification spatiale. Le mécanisme, le processus de l’apparition et de la création de la modalité de KDTM sont faits référence à ceux de l’autre modalité d’habitat planifié (KTT**) pour trouver les différences réglementaires et pratiques entre ces 2 modalités. Cette recherche choisit et présente la situation de 4 cas d’études en établissant les systèmes des critères de la classification et en montrant la diversité des choix des KDTM typiques à faire un panorama des KDTM à Hanoi. A travers ces 4 KDTM typiques choisies, les rôles, les dynamiques, les modes d’exploitation et les buts d’argent et de profit des acteurs dans la fabrication d’un projet de KDTM sont abordés sur la base des analyses des affaires et des activités financières et économiques. Puis, le fondement et la nature des projets de KDTM sont retrouvés pour (re)confirmer leurs rôles, leurs démarches et pour chercher les outils efficaces, les dimensions attachées et le renouvellement de conception basés sur les modes actuels à organiser et gérer les projets de logement planifié dans la ville. En outre, les KDTM sont également approchées sous l’angle des relations sociales entre les sections spatiales d’une KDTM, entre les KDTM les unes et les autres, et entre les KDTM et les quartiers voisins existants en fonction du fonctionnement gestionnaire et la démarche d’après-projet des KDTM devenues les vrais quartiers de la ville.Enfin, l’imagination pour le futur des villes nouvelles et deespaces urbanisés de Hanoi est inclue dans cette recherche.

* KDTM «Khu Đô Thị Mới» en vietnamien: ce sont les «nouvelles zones résidentielles» qui étaient fabriquées sous forme de projet dans les villes vietnamiennes depuis des années 90 du XXe siècle sur les principes de l’économie de marché.

**KTT «Khu Tập Thể» en vietnamien : ce sont les «ensembles d’habitation collective» qui ont été fabriqués dans les villes vietnamiennes (du Nord) des années 60 aux années 80 du XXe siècle sur les principes de l’économie de subvention budgétaire.  


Mots-clefs

Hanoi, Métropolisation, Logement planifié, Modèle d’habitat collectif, KDTM, nouvelle zone résidentielle. 

Téléchargements

  • Résumé détaillé
  • Mémoire de thèse
  • Support de soutenance
  • pré-rapports et rapport de soutenance de la thèse
L'équipe