Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Productions / Thèses et HDR soutenues / HDR soutenues / Andréa Urlberger

Convergences et interférences entre territoires et art

avec le texte inédit : 1972 – Arts, territoires et terrorisme – L’année d’un basculement

Habilitation à diriger des recherches soutenue par Andréa Urlberger

  • Soutenue le mardi 31 mai 2016
  • Établissement : Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

Jury

  • Jean-Louis Boissier, professeur émérite en esthétique et art contemporain à l'Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis (garant)
  • Jérôme Glicenstein, professeur des universités en esthétique et arts contemporains, Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
  • Caroline Maniaque, professeure en architecture, École nationale supérieure d’architecture de Normandie, Rouen
  • Karen O’Rourke, professeure des universités en arts numériques, Université Jean Monnet, Saint-Etienne
  • Antoine Picon, directeur de recherche à l'École Nationale des Ponts et Chaussées, ENPC, Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (LATTS)
  • Frédéric Pousin, directeur de recherche CNRS, UMR AUSSer 3329, IPRAUS, École nationale supérieure d’architecture de Belleville

Résumé

Cette habilitation à diriger des recherches interroge les agencements entre l’art et la question spatiale, notamment leurs registres d’échanges et de porosités. Entre convergences, interférences, mais aussi divergences, entre différentes sources de savoirs et disciplines, mon travail vise une analyse spatiale et artistique. Procédant par élargissement et non par focalisation sur le seul fait artistique, je m’intéresse aux contenus des œuvres en tentant de comprendre en priorité leurs discours sur l’espace. Au-delà de ces hybridations entre productions artistiques et espace, c’est sa nature même qui fait l’objet de mes recherches. Comment l’espace se transforme-t-il actuellement ? Quels rôles jouent la mobilité, le virtuel et l’urbanisation massive ?
Un texte inédit, intitulé 1972 – Arts, territoires et terrorisme – L’année d’un basculement  cherche à saisir les changements profonds qui se sont produits lors de cette année spécifique. Des collisions importantes entre design d’espace et prise d’otages, entre médias et territoires, entre enjeux spatiaux et enjeux politiques se produisent lors des Jeux Olympiques de Munich en 1972. Ce moment historique cristallise la rencontre entre divers éléments antinomiques et montre comment notre compréhension spatiale se transforme. Dans cet essai, l’année 1972 devient paradigmatique pour un monde dont la complexité s’affiche subitement.

Mots-clefs

Art, Espace, Discours sur l'espace, 1972