Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Productions / Thèses et HDR soutenues / Thèses soutenues / Audrey Courbebaisse

La répétition dans le projet de l'habitation collective, les grands ensembles de Toulouse

Thèse soutenue par Audrey Courbebaisse

  • Soutenue le : 16 octobre 2015
  • Ecole doctorale : TESC
  • Unité de Recherche : LRA (Ensa)
  • Financement : Allocation d'Etudes Spécialisées (Ministère de la Culture), 2011-2014

Jury

  • Enrico Chapel, professeur HDR à l'ENSA de Toulouse
  • Franz Graf, professeur à l'EPFL, directeur du Laboratoire TSAM (président du jury)
  • Cristiana Mazzoni, professeur HDR à l'ENSA de Strasbourg, directrice du laboratoire AMUP (rapporteur)
  • Rémi Papillault, professeur HDR à l'ENSA de Toulouse (directeur)
  • Yannis Tsiomis, professeur HDR à l'ENSA Paris-la-Villette, directeur d'étude à l'EHESS

Résumé

Dans les habitations collectives, nous observons la répétition en séries de fenêtres, de balcons, de façades, de logements et d'immeubles identiques.

Idéologique au XIXème siècle avec la pensée d'un l'homme type pour raison de rendement social, idéaliste avec le projet d'une productivité industrielle, politique des grands ensembles, la série d'une même cellule dans le même immeuble ou d'un même immeuble dans un ensemble est le paradigme de l'habitation collective. Cette répétition n'est pas un thème reconnu de la recherche en architecture comme le type, reproduction d'une même caractéristique dans des objets différents. En posant la question de cette répétition dans le projet et de ses conséquences sur la singularité des oeuvres nous ouvrons une voie de la recherche en architecture. Les grands ensembles offrent l'homogénéité de conditions nationales et Toulouse, celle de conditions locales, nécessaires à la généralisation des résultats.

A partir des permis de construire et d'enquêtes de terrain, nous avons constitué un état des lieux des 17 grands ensembles toulousains. La méthode d’étude s’appuie sur la réversibilité de l’analyse architecturale et du projet et, en l’absence d’écrits des architectes du corpus sur leur démarche, sur l’homologie entre la répétition et la composition beaux-arts à laquelle ils ont été majoritairement formés. L'analyse opère avec et par le dessin, espace du projet.

Dans chacun des 17 grands ensembles, l’étude des configurations des séries aux différentes échelles de répétition permet de connaitre les logiques libres et imposées et d'interpréter le parti de l’architecte. Une lecture transversale des oeuvres permet de recenser les conjugaisons des variables formelles et structurelles des séries et leurs ajustements et de constater que la répétition intervient à des moments différents du projet.

Mots clés :

répétition, série, paradigme, habitation collective, grands ensembles, création, échelles de répétition, logiques de projet

Téléchargements :