Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Productions / Thèses et HDR soutenues / Thèses soutenues / Bao Chen

Écrire l'idée [Xie-Yi] - Entre l’écriture idéographique et l’écriture architecturale

Thèse soutenue par Bao Chen

  • soutenue le 5 juillet 2012
  • École doctorale : TESC
  • Unité de recherche : LRA
  • Financement : AES 2009, 2010, 2011 (allocation d’études spécialisées du Ministère de la culture et de la communication)

Jury

  • Jean Attali (président du jury, rapporteur)
  • Dominique Raynaud (rapporteur)
  • Isabelle Alzieu
  • Roger Billion
  • Bruno Fayolle Lussac
  • Pierre Fernandez (directeur de thèse)
  • Daniel Estevez (tuteur de thèse)

Résumé

Un bâtiment ne parle pas, mais il communique d’une autre manière des messages qui sont le reflet des idées des architectes. Si l’architecture est un langage, si elle est une « écriture d’idées », alors comment rendre l’idée visible ? Comment peut-on, dans un sens métaphorique, faire parler un bâtiment ?

Nous proposons alors une hypothèse analogique : « Si le bâtiment parlait alors il parlerait chinois ». Cette hypothèse oriente nos recherches vers l’étude des rapports entre langage architectural et langage naturel. À l’intérieur de ce champ interdisciplinaire, l’écriture graphique et idéographique chinoise devient notre objet référentiel. Les caractères chinois unifient la forme et le sens en même temps, ils proposent une figuration des idées fondée sur le système idéographique.

De par sa logique combinatoire et ses procédés rhétoriques, le processus de figuration des caractères chinois est un processus de transformation de formes simples vers des formes complexes, passant de significations limitées à des significations riches. Ce processus de conception de caractères montre également une série de schèmes idéographiques qui pourrait constituer un système méthodologique de sémantisation pour la représentation architecturale.

Ainsi, l'écriture idéographique et l'écriture architecturale, pris comme deux processus de figuration peuvent parallèlement se comparer, et l’écriture idéographique pourrait proposer un outil conceptuel pour l’écriture architecturale. Il s’agit d’examiner un nouveau modèle linguistique qui pourrait être utile pour la conception de l’architecture contemporaine.

Mots-clefs

langage architectural, représentation architecturale, simplicité-complexité, visibilité-lisibilité, perception-conception, figuration-signification, schème, sémiotique, sinogramme, calligraphie, poésie, logique combinatoire, rhétorique, système idéographique.

Téléchargements