Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Productions / Thèses et HDR soutenues / Thèses soutenues / Huynh Thi Bao Chau

Patrimoine architectural, urbain, aménagement et tourisme : ville Hôi An – Viêt Nam

Thèse de doctorat en Géographie Aménagement soutenue par Huynh Thi Bao Chau

  • soutenue le 20 septembre 2011
  • école doctorale : TESC
  • unités de recherche :
  • financement :

Jury

  • Daniel Weissberg (directeur)
  • Paulette Girard (tutrice)
  • Régis Guillaume
  • Patrice Cosaert
  • Nathalie Lancret
  • Maurice Goze

Résumé

Par son emplacement sur l’embouchure de plusieurs grands fleuves qui se joignent en s’ouvrant sur la mer de Chine, la cité portuaire de Hội An a connu un brassage d’hommes venus de différents horizons apportant naturellement avec eux leurs différents cultures : tout d’abord les Chams, puis les Việt et les Japonais, et ensuite les Chinois qui l’ont particulièrement prospérée. Ils ont tous construit leur ville et l’ont aménagée à leurs manières, en fonction non seulement de leurs besoins matériels mais également et surtout de leurs croyances d’un espace de vie humaine imprégné de présence spirituelle (forces surnaturelles, âmes des ancêtres, dieux et esprits divers). Sa taille réduite (de quelques kilomètres carrés) fait d’elle un condensé d’histoire et de diversité culturelle. Son visage d’antan est resté pratiquement intact en traversant presque tout le XXe siècle n’ayant pas été choisie ni par l’administration française coloniale ni par l’État vietnamien moderne pour devenir un port commercial ou industriel. Ainsi, Hội An a été promue par l’Unesco « patrimoine mondial », en 1999 et enchante le visiteur depuis sa redécouverte ; depuis la sortie de l’économie planifiée du Vietnam, elle connaît une affluence touristique internationale. Le tourisme promeut son patrimoine unique mais le met immédiatement en danger par le développement de la ville. Le défi est grand pour les aménageurs du XXIe siècle qui doivent tenir compte non seulement du patrimoine urbain de la vieille ville mais aussi de l’augmentation nécessaire de sa capacité d’accueil des touristes dont le nombre est accru également par le tourisme balnéaire. Depuis peu, les responsables de la ville ont mis en avant la nécessité d’assurer le développement durable pour une ville écologique, nécessité accrue par l’aménagement de site de l’île de Cham classée patrimoine naturel, et de l’estuaire au biotope très sensible. La problématique tourisme-patrimoine devient celle des liens et contradictions existants entre tourisme-patrimoine-écologie ; l’approche écologique peut-elle assurer un développement assurant la protection patrimoniale tant urbaine que naturelle et en même temps le développement du tourisme essentiel pour l’économie locale ?

Mots-clefs

tourisme, patrimoine architectural, patrimoine urbain, aménagement, ville écologique, tourisme urbain, Viêt Nam, Hôi An

Téléchargements

La fiche de la thèse sur le site theses.fr