Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Productions / Thèses et HDR soutenues / Thèses soutenues / Minh Tung Tran

Fabrication du logement urbain sous forme de zones d'habitat concentré à Hanoï : la ville de quartiers et/ou la ville de projets ?

Thèse soutenue par Minh Tung Tran

  • Soutenue le : 15 décembre 2014
  • Mention : très honorable avec les félicitations du jury
  • École doctorale : TESC
  • Unités de Recherche : LRA (Ensa) et LISST-CIEU
  • Financement : bourse de l'État vietnamien

Jury

  • Daniel Weissberg, professeur à l'Universtité Toulouse Jean Jaurès (directeur)
  • Françoise Blanc, maître assistante à l'ENSA de Toulouse (co-directrice)
  • Pierre-Marie Decoudras, professeur émérite, Université de La Réunion (rapporteur)
  • Maurice Goze, professeur à l'Université Bordeaux Montaigne (rapporteur)
  • Claire Parin, professeur à l'ENSAP de Bordeaux (invitée)
  • Frédéric Bonneaud, professeur à l'Ensa de Toulouse (président du jury)

Résumé

Ayant une histoire millénaire, le développement de Hanoï ne se passe que fortement depuis un siècle récent. Hanoï est un pôle urbain très attractif du delta de fleuve Rouge au nord du Vietnam. C’est pourquoi la « surcharge » est un mot qui est utilisé souvent quand on parle de la vie urbaine, surtout du domaine d’habitation à Hanoï. Avec le point de vue « une bonne habitation apporte une vie heureuse », le logement est considéré comme un bien spécial, un moyen à assurer et développer la vie, un objectif de l’investissement et l’accumulation, et un mode fructifiant de l’économie des foyers vietnamiens, surtout aux grandes villes comme Hanoï. Maintenant, à côté des logements privés que des habitants bâtissent eux-mêmes, comme les autres grandes villes vietnamiennes, Hanoï choisit le type de KDTM* pour son assurance de la sécurité du logement urbain et sa stratégie du développement spatial. Mais l’apparition des KDTM à Hanoï ne diminue pas les problèmes urbains de la ville existante qui sont gardés depuis longtemps, voire même les augmente. Dans le cadre de ce projet de recherche, les questions ci-après seront analysées pour chercher des réponses sous l’angle d’architecture et d’aménagement urbain :

  • premièrement, les principes et les concepts pour créer les KDTM au Vietnam, 
  • deuxièmement, les modalités institutionnelles et financières de production des KDTM,
  • troisièmement, le rôle des sujets différents dans la fabrication des KDTM,
  • Finalement, le demain de la forme de nouvelle zones résidentielle à Hanoi.

Les KDTM de Hanoï sont approchés et examinés sous plusieurs angles différents en se reportant, premièrement aux autres types du logement urbain existants dont les KTT** sont considérés comme les premières bases des grands ensembles du développement spatial de la ville de l’époque antérieure, deuxièmement aux formes de ville nouvelle des mêmes pays voisins en voie de développement, même avec les expériences des pays développés.

* KDTM - « khu do thi moi » en vietnamien, nouvelle zone résidentielle, ville nouvelle

** KTT - « khu tap the » en vietnamien, zone d’habitat collectif, grand ensemble

Mots-clefs

Hanoï, logement, ville nouvelle, KDTM - nouvelle zone résidentielle

Téléchargements