Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Productions / Thèses et HDR soutenues / Thèses soutenues / Nguyen Thai Huyen

Ambition technopolitaine, projet d'urbanisme et planification urbaine : les limites et avantages d'un modèle, le cas de la région de Hanoï

Thèse soutenue par Nguyen Thai Huyen

  • soutenue le : 23 juin 2011
  • école doctorale : Montaigne Humanité (ED 480), Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3
  • unités de recherche :
  • financement :

Jury

  • Maurice Goze (directeur de thèse, professeur des universités en aménagement et urbanisme, directeur de l'Institut d'Aménagement de tourisme et d'urbanisme, Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, UMR CNRS 5185 ADES)
  • Paulette Girard (tutrice, Maître-assistant SHS, responsable du DPEA, école nationale supérieure d'architecture de Toulouse)
  • Jean-Paul Carrière (rapporteur, professeur des universités en aménagement et urbanisme, directeur du département Aménagement - EPU Tours, directeur-adjoint de l'UMR CNRS 6173 CITERES
  • Daniel Weissberg, rapporteur, professeur des universités de géographie, Université Toulouse - Le Mirail
  • Luc Adolphe, professeur des universités de génie civil, INSA de Toulouse

Résumé

Les technopoles apparaissent comme une nouvelle étape dans le processus d'industrialisation. En raison du changement de l'environnemenent économique de la production industrielle, dans une économie mondiale très concurrentielle, la capacité d'innovation est un facteur clé de la compétitivité. Les technopoles deviennent un modèle suscitant l'intérêt notamment des nouveaux pays industrialisés et des pays émergents de par leurs capacités à dynamiser l'économie et à accélérer le transfert des technologies.

À l'instar d'autres pays de la péninsule d'Asie du Sud-Est et désireux de s'insérer dans le contexte concurrentiel mondial, le gouvernement vietnamien a, depuis 1992, manifesté sa volonté de créer des parcs de haute technologie ou des « technopoles » aboutissant notamment à la création du parc de haute technologie de Hoa lac à Hanoï et du parc de haute technologie de Ho Chi Ming Ville.

Notre thèse vise en partie à tenter de remédier aux faiblesses du processus d'implantation de technopoles alors que ce dernier est considéré comme un procédé incontournable pour promouvoir le développement de la haute technologie dans les pays émergents.

La thèse a tenté de répondre aux questions suivantes : comment se déroule le processus d'aménagement et d'implantation des technopoles ou des parcs de haute technologie au Vietnam ? Dans le contexte social, culturel et économique actuel du Nietnam, quels enseignements (connaissances et savoirs-faire) pouvons-nous tirer des expériences des technopoles asiatiques et européennes sur le processus d'implantation de technopoles ?

La thèse a permis d'acutaliser les connaissances sur le processus d'implantation des parcs de haute technologie dans les pays d'Asie du Sud-Est en général et au Vietnam en particulier. Ce sujet présentait de sérieuses lacunes au niveau de la documentation.

La recherche a permis de déterminer les conditions que nous jugeons nécessaires pour favoriser le succès des implantations de technopoles au regard du contexte vietnamien. /a thèse précisera en même temps les potentialités et les risques induits par ces propositions.

Mots-clefs

 

Téléchargements