Vous êtes ici : Accueil / Activités / Colloques - Manifestations / Séminaire «Nouvelles proximités»

Séminaire «Nouvelles proximités»

Ce séminaire de recherche «Nouvelles proximités» est co-organisé par les équipes du Laboratoire LRA de l'Ecole Nationale d'Architecture de Toulouse, du Laboratoire LaSUR de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, de l'Université Bicocca de Milan et de la Chaire ETI de l'IAE Paris Sorbonne Business School

Ce séminaire de recherche est co-organisé par les équipes du Laboratoire LRA de l'Ecole Nationale d'Architecture de Toulouse, du Laboratoire LaSUR de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, de l'Université Bicocca de Milan et de la Chaire ETI de l'IAE Paris Sorbonne Business School

Rejoignez-nous à l'occasion d'une rencontre mensuelle avec un expert pour croiser les regards des chercheurs et du public sur le thème des nouvelles proximités.

Les interventions seront disponibles en 3 langues : français 🇫🇷, anglais 🇬🇧 et espagnol 🇪🇸 . Pour avoir accès aux versions anglaises et espagnole contactez contact@chaire-eti.org.

Les interventions seront diffusées en live sur YoutubeFacebook et Twitter.

Ce cycle d'évènements à pour intérêt de :

  • Capitaliser et diffuser ses connaissances de manière interdisciplinaire et au-delà des cercles stricts de la recherche universitaire
  • Construire une connaissance partagée de la question des « nouvelles proximités»,
  • Créer des dynamiques de recherche-action dans les territoires

Les réflexions porteront sur :

  • Repenser nos modes de vie à l'aune de la proximité
  • Le travail et les lieux de travail dans la ville polycentrique
  • L'espace et le temps dans la proximité heureuse
  • Apprendre et transmettre à l'aune des nouvelles proximités
  • Cultures de territoires et territoires de cultures
  • Quels modèles économiques pour la proximité: décarbonation, circularité, mobilité, bien être
  • Être immobile pour être mobile
  • Amplifier le sens et la résonnance des actions citoyennes
  • Réinterroger l'action publique

 

Programme en ligne:

https://www.eventbrite.fr/e/billets-seminaire-nouvelles-proximites-173555086937

🇫🇷 Programme entier en français (format PDF)

Agenda:

  • 1ER OCTOBRE 2021 - QU’EST-CE QU’ÊTRE PROCHE ? - MICHEL GROSSETTI

La première conférence en ligne est celle du sociologue Michel Grossetti, Directeur de recherche au CNRS, membre du laboratoire Lisst et directeur d'études EHESS sur le thème "Qu'est-ce qu'être proche ? La notion de proximité dans une réflexion sur les relations, les entités et les processus sociaux" vendredi 1er octobre à 12h00.
Lien :
https://www.youtube.com/watch?v=TIA9x1OXSIw

  • 26 NOVEMBRE 2021 - Aménager des proximités différentes au cours du temps : vitesse, lenteur et vibrer ensemble - CLAIRE PELGRIMS

Après la conférence de notre collègue Michel Grossetti le 1er octobre 2021, nous avons le plaisir de vous inviter pour une nouvelle séance du séminaire "Nouvelles proximités" (IAE Paris Sorbonne, LRA, EPFL, Milano Biccoca) le vendredi 26 novembre à 12h00.
Nous recevons Claire Pelgrims, Docteur en Art de bâtir et urbanisme su laboratoire Sasha, Université libre de Bruxelles sur le thème "Aménager des proximités différentes au cours du temps : vitesse, lenteur et vibrer ensemble".

Plutôt que de s’occuper de ce qui sépare, plutôt que de nous focaliser sur les distances qui s’allongent ou sur les murs qui se dressent entre les personnes, les collectifs, les organisations et les territoires, le séminaire propose de s’intéresser à ce qui rapproche. Il explore l’hypothèse des nouvelles proximités pour contribuer à réfléchir des mondes en mutation rapide. L’expression désigne généralement “la Situation d’une chose qui est à faible distance d’une autre chose ou de quelqu’un, de deux ou plusieurs choses qui sont rapprochées” (CNRTL). Les proximités dont nous parlons sont multiples. Elles sont spatiales et se mesurent en mètres, en kilomètres mais aussi en secondes ou en heures. Elles sont sociales comme celles qui permettent de “faire groupe” et rapprochent des personnes pourtant séparées par des centaines de kilomètres. Elles sont culturelles, mais aussi cognitives, quand elles permettent de dialoguer facilement. Elles sont numériques quand les technologies de l’information et de la communication autorisent des échanges en temps réel. Nouvelles, car les proximités sont en pleine recomposition avec la crise sanitaire qui a produit un autre rapport au temps et à l’espace, celui du confinement, du couvre-feu, des interdictions de sortie, du ralentissement obligatoire et de la redécouverte des activités lentes mais aussi des pressions inédites de nos budgets espace-temps. L’ensemble de ces transformations induit des interrogations sur l’agitation et l’accélération, l’ici et l’ailleurs, mais aussi sur le sens du temps long et sur le besoin de se projeter à nouveau malgré l’incertitude. Ces questionnements sur le rapport au temps, au présent, au passé, au futur préexistaient. La crise les a ravivés tout en pointant l’importance et le caractère pluriel des proximités. “Nouvelles proximités” donc comme celles à l’œuvre dans les nouveaux agencements du temps et de l’espace, que nous proposons d’observer et de documenter. Nouvelles proximités des activités et des acteurs dans des tiers lieux, des friches, des “lieux infinis” où naissent de nouvelles énergies. Nouvelles proximités également comme celles mises en avant autour de figures mobilisatrices comme celles à échelle humaine de “la ville du 1/4 d’heure”, “le territoire de la 1/2 heure”, du “village” retrouvé, de la “ville moyenne” ressuscitée. Nouvelles proximités pour imaginer nos façons de vivre ensemble et d’habiter autrement la terre demain. Nouvelles proximités qui rassemblent des acteurs en résistance dans les ZAD ou sur les ronds-points, celles qui permettent l’émergence de lieux inédits, de modes de vie parfois en marge. Proximité comme celles entre l’humain et le reste du vivant. Proximités comme ces convergences d’approches entre individus sur des choix de société liés notamment à la transition écologique. Proximité comme celles qui nous poussent à défendre encore et toujours l’idée de la ville comme lieu de maximisation des interactions. “Nouvelles proximités” donc comme celles à l’œuvre dans les nouveaux agencements du temps et de l’espace, que nous proposons d’observer et de documenter. Nouvelles proximités des activités et des acteurs dans des tiers lieux, des friches, des “lieux infinis” où naissent de nouvelles énergies. Nouvelles proximités également comme celles mises en avant autour de figures mobilisatrices comme celles à échelle humaine de “la ville du 1/4 d’heure”, “le territoire de la 1/2 heure”, du “village” retrouvé, de la “ville moyenne” ressuscitée. Nouvelles proximités pour imaginer nos façons de vivre ensemble et d’habiter autrement la terre demain. Nouvelles proximités qui rassemblent des acteurs en résistance dans les ZAD ou sur les ronds-points, celles qui permettent l’émergence de lieux inédits, de modes de vie parfois en marge. Proximités comme ces convergences d’approches entre individus sur des choix de société liés notamment à la transition écologique. Proximité comme celles qui nous poussent à défendre encore et toujours l’idée de la ville comme lieu de maximisation des interactions.

Lien:
https://www.youtube.com/watch?v=--7GwtDLPq4

  • 3 DÉCEMBRE 2021 - PATRICK BOUCHAIN
  • 14 JANVIER 2022 - PIA FONTANA - MICHEL MAYORGA
  • 25 FÉVRIER 2022 - BORIS BEAUDE
  • 18 MARS 2022 - VULNÉRABILITÉS ET RELIANCES AU CŒUR DES NOUVELLES PROXIMITÉS - CHRIS YOUNES
  • 8 AVRIL 2022 - CAROLINE GALLEZ
  • 6 MAI 2022 - MAUD LE FLOCH
  • JUIN 2022 - PROXIMITÉS URBAINES - ANDRÉ TORRE
  • SEPTEMBRE 2022 - JANA REVEDIN
Mots-clés associés : Actualités, LRA_séminaire, Proximités