Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Thèses en cours / Lívia Ferreira de França

Le point d'équilibre entre approche bioclimatique et développement urbain durable

Thèse préparée par Lívia Ferreira de França

Encadrement

  • Directeur de thèse : Pierre FERNANDEZ, professeur HDR, ENSA Toulouse

Comité de thèse 

Planning des réunions sur la période 2018-2022 

Planning des déplacements hors laboratoire

Séminaires : In Situ. Module 1 : Qualifier et penser les transitions urbaines. Séance 3. UT2J (Toulouse) : 13 février 2019.

Colloques : Vers de nouvelles pratiques de coproduction de la ville estimulés par les recherches-actions sur l'énergie et le climat. INSA (Toulouse) : 29 janvier 2019.

Formations et journées d'études suivies : Faire des schémas dans son mémoire ; comment les réaliser et les insérer. Groupe 1. UT2J (Toulouse) : 01 mars 2019 ;

Stratégie de recherche spécialisée en Géographie / Urbanisme : maîtriser les principales bases scientifiques. UT2J (Toulouse) : 22 février 2019 ; 

Trouver sa documentation : panorama des ressources en SHS. Groupe 3. UT2J (Toulouse) : 01 février 2019 ; 

Rencontres Doctorants et Jeunes Chercheurs de l'ED TESC. UT2J (Toulouse) : 20 novembre 2018 ; 

Journée de rentrée de l'Ecole Doctorale TESC / Conférence inaugurale de rentrée des 3 Ecoles Doctorales (ALLPH@, CLESCO, TESC) / Réception de Laurence COSSÉ, lauréate 2017 du Prix « Ecrire la ville ». Présentation de son ouvrage « La Grande Arche »UT2J (Toulouse) : 19 novembre 2018.

Résumé

L’application des connaissances sur le climat pour contrôler les interférences des phénomènes naturels extrêmes sur les activités humaines abritées remonte à des ères primitives. Des constructions ainsi conçues offrent un confort environnemental dans une juste mesure, générant également économie de ressources et d’énergie, étant produites de manière vernaculaire durant des siècles. Malgré cela, de nombreuses productions architecturales récentes ont été guidées par la logique du capital, basée sur une vision économique séparée et opposée aux dimensions environnementales et socioculturelles. Le bioclimatisme s’appuie sur la relation entre être humain, climat et constructions et peut garantir le confort environnemental physique des usagers, principalement sous son aspect thermique. L’approche bioclimatique peut également être transposée aux zones urbaines, quand elle est mise en relation avec le concept de climat urbain. Mais, la présence de confort, même accompagné de l’efficience énergétique, n’est pas une garantie de durabilité. Une ville bioclimatique, en hypothèse, ne serait pas une simple somme de son ensemble construit bioclimatique, étant donné que d’autres facteurs et une autre échelle d’approche seraient nécessaires pour la conformation d’environnements urbains bioclimatiques, autres que la simple juxtaposition de solutions individuelles bioclimatiques à l’échelle des constructions. De la même façon, le développement urbain ne donnera pas de villes durables si son seul aspect climatique est pris en compte ou survalorisé, au détriment d’autres aspects environnementaux, mais aussi socioculturels et économiques. Ce que nous nous proposons d’étudier donc est la place de la bioclimatique dans le développement urbain durable. De cette manière, la principale hypothèse de la recherche est: il doit exister une mesure d’équilibre du bioclimatisme pour que celui-ci soit un allié du développement urbain durable, étant donné que l’optimisation climatique s’écarte de la durabilité. La dialectique sera donc établie entre bioclimatisme et développement urbain durable. Les analyses ainsi développées devront permettre des observations et des essais empiriques destinés à confirmer les hypothèses et devant permettre, également, que l’on puisse en extraire des conclusions scientifiques plus générales. Em mettant en perspective des termes de l’actualité, utilisant une approche dialectique, nous prétendons parvenir à identifier et à démontrer les limites entre les pratiques bioclimatiques et le développement urbain durable, contribuant ainsi au débat. Nous croyons que la compréhension de ces limites aidera les acteurs impliqués dans le développement dans leur recherche de la durabilité urbaine, et se répercutera dans la lutte contre les effets liés aux changements climatiques globaux dans les villes.

Mots-clefs

Architecture bioclimatique. Développement urbain. Durabilité urbaine. Efficience énergétique. Soutenabilité.