Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Productions / Thèses et HDR soutenues / Thèses soutenues / Sandrine Dubourg

L’architecture domestique dans l’Alexandrie gréco-romaine

Thèse préparée par Sandrine Dubourg

  • École doctorale TESC
  • Soutenance prévue en 2015
  • Financement : bourse doctorale de 3 ans du Ministère de la culture et de la communication

Encadrement

  • Pierre Fernandez (directeur)
  • Jean-Yves Empereur (co-directeur)

Résumé

Notre proposition de recherche s’intéresse à la notion d’architecture domestique pendant l’Antiquité dans la ville d’Alexandrie d’Égypte. Nous nous intéressons plus particulièrement à la tradition propre d’habiter la ville, depuis sa fondation par Alexandre le Grand (331 av. J. -C.) jusqu’à la fin de l’époque romaine (vie siècle ap. J.-C.). Les habitations dans les grandes villes de l’Antiquité, de l’Orient à l’Occident, prenaient des formes, des dimensions et des fonctions découlant des matériaux disponibles, des techniques et du contexte géographique local. La thématique de l’architecture domestique dans l’Alexandrie antique est à replacer dans un contexte méditerranéen plus étendu, cette ville étant fortement enracinée dans la tradition grecque et romaine.

Ces dernières années, des avancées considérables, grâce aux fouilles effectuées au cœur d’Alexandrie, ont élargi de manière substantielle la documentation archéologique disponible pour l’étude de l’architecture domestique de la cité. Au sein de cette thématique générale, nous nous intéresserons plus précisément à l’organisation de l’habitat et de l’espace urbain alexandrins aux époques hellénistique et romaine. Nous nous interrogerons sur la structuration de l’espace privé, semi-public et public, qui sont des entités complémentaires et indissociables formant une unité : « la ville ».

Au sein de ce sujet multidisciplinaire, la problématique de notre recherche concernera la définition de l’espace privé à Alexandrie. Notre sujet abordera nécessairement les questions de mise en œuvre, d’organisation fonctionnelle et symbolique de l’espace privé en relation directe avec l’organisation, tout autant fonctionnelle et symbolique, de l’espace urbain afin de mettre en évidence d’éventuelles affinités avec les schémas d’habitat domestique connus ailleurs en Méditerranée.

La méthode de travail que nous envisageons à ce jour procède par différentes grandes étapes :

  • une analyse architecturale et urbaine des différents sites archéologiques fouillés par le CEAlex dans le centre de la ville moderne d’Alexandrie, ces vingt dernières années, étude basée sur des données inédites issues des rapports de fouilles. La dimension contextuelle pourra être particulièrement mise en avant dans cette analyse. Des méthodes d'analyse environnementale de sites, qui servent à expliciter des démarches de projets architecturaux et urbains, seront en effet mises à l'épreuve et adaptées.
  • une synthèse des données architecturales et urbaines issues de l’ensemble des fouilles alexandrines, prenant en compte les données inédites issues des chantiers du CEAlex et les données publiées à ce jour, dans le but de définir des modèles et des normes permettant d’établir une ou plusieurs typologies. Celles-ci permettront de mettre en évidence l’évolution de ces modèles dans le temps ainsi que les modalités de la métamorphose progressive de la ville antique,
  • une analyse comparée de l’habitat antique, dans la ville d’Alexandrie et dans sa province, à travers une étude de cas, basée sur l’architecture domestique de la région du Fayoum. Cette étude tentera de mettre en évidence l’influence de la civilisation égyptienne sur les modèles importés grecs et romains, générant un modèle unique et remarquable propre à la civilisation alexandrine,
  • les schémas d’habitat domestique seront situés dans le contexte méditerranéen des époques concernées, comparés avec les modèles connus de la Grèce et de la Rome antiques. Il sera également intéressant de définir si le cas alexandrin a bénéficié d’autres influences ou a eu un impact sur l’architecture domestique de régions géographiques voisines.

Mots-clefs

Architecture domestique, Conception architecturale, Archéologie du bâti, Urbanisme, Typologie