Vous êtes ici : Accueil / Productions / Thèses et HDR soutenues / Thèses soutenues / Niloufar Asadnejad

Patrimonialisation d'usage : transformation, appropriation, usage et continuité dans les maisons traditionnelles à cour de Yazd, Iran (19e - 20e siècle)

Thèse préparée par Niloufar Asadnejad

Membres du jury proposés:

  • M. Rémi PAPILLAULT, ENSA Toulouse, Directeur de thèse
  • M. Alain BORIE, ENSA Paris Malaquais , Examinateur
  • Mme Nathalie LANCRET, ENSA Paris Belleville, Rapportrice
  • Mme Savitri JALAIS, ENSA Toulouse, Examinatrice
  • M. Seyed Amir MANSOURI, NAZAR Research Center for Art, Architecture and Urbanism,  Examinateur
  • M. Christian PEDELAHORE ENSA Paris La Villette,  Rapporteur

Encadrement

  • Directeur de thèse : direction : PAPILLAULT Rémi, professeur, ENSA Toulouse
  • Co-encadrement: JALAIS Savitri, maître de conférences, ENSA Toulouse

Comité de thèse

Composition

  • Nathalie Lancret, professeur HDR, Directrice de recherche du CNRS (UMR AUSser n°3329 CNRS/MCC)
  • Françoise Blanc, maitre-assistante ENSA Toulouse, docteure en histoire de l'art, LRA.
  • Frédéric Bonneaud, professeur ENSA Toulouse, docteur sciences pour l'ingénieur, LRA

Le comité de thèse s’est réuni le 1er juin 2017 à l’ENSA Toulouse.

Planning des réunions sur la période 2014-2017

Planning des déplacements hors laboratoire

 Yazd (Iran): août 2016

Yazd (Iran): avril 2017

Yazd (Iran): novembre 2017

Yazd (Iran): mars 2019

Résumé

Cette recherche vise à comprendre la transformation des maisons traditionnelles à cour de Yazd par deux points de vue matériel (matériaux de construction, structure) et immatériels (utilisation, appropriation, fonction) depuis la première moitié du XXe siècle et promouvoir la continuité dans la vie de ces lieux, en montrant l'importance de la patrimonialisation de l'usage de ces maisons historiques, parallèlement à leur conservation physique, ce qui est un facteur crucial à considérer dans la préservation des bâtiments résidentiels en tant que patrimoine.

À cette fin, les principales questions de la recherche sont les suivantes :

- Comment vivre dans une maison traditionnelle à Yazd à l'heure actuelle?

- Quelles sont les transformations architecturales de ces maisons traditionnelles depuis le début du XXe siècle, dans la ville de Yazd, et comment les habitants actuels s'approprient, utilisent et transforment leur environnement traditionnel avec l'utilisation des nouvelles technologies liées au mode de vie contemporain?

- Quels sont les facteurs qui ont entraîné la dévaluation et l'obsolescence de ces maisons traditionnelles?

- Comment l’usage traditionnel des maisons à cours de Yazd, peut-il être adapté aux besoins modernes et être préservé?

Pour cela et pour répondre aux principales questions de la recherche, une méthodologie en trois étapes est mise en œuvre. Tout d'abord, une étude historique des maisons traditionnelles de Yazd est menée, mettant en évidence différents facteurs importants en jeu, dans la formation initiale des espaces-fonctions clés.

Deuxièmement, les espaces importantes sont classées, selon une étude quantitative sur l'abondance de présence de chaque espace, dans un certain nombre de maisons traditionnelles importantes ; suivie d'une étude qualitative de cas, sur cinq maisons traditionnelles encore résidentielles, basée sur des recherches sur le terrain et des entretiens locaux avec des habitants, pour déterminer pourquoi et comment les espaces ont été modifiés.

Enfin, les données rassemblées sont analysées, aboutissant à une directive qui montre quelles espaces traditionnelles doivent être préservées, supprimées ou mises à jour en fonction du nouveau mode de vie et des besoins des habitants. Cette stratégie contribuera à patrimonialiser et à revaloriser les usages traditionnels clés, en plus de la préservation physique de ces maisons historiques traditionnelles.

Mots-clés

Habitat, Maisons à cour traditionnelle, Transformation, Patrimonialisation d’usage, Valeurs patrimoniales, Yazd