Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Projets / Projet Risques

Projet Risques

Cultures et architectures du risque en Pays Toy

Objectif

L'objectif de ce projet est d'analyser dans une zone de montagne particulièrement touchée par les catastrophes naturelles et toujours soumise aux aléas non négligeables des risques :

  • l’histoire des événements catastrophiques, leur inscription territoriale,
  • les perceptions, les systèmes de représentation et les modes d'intégration de ces risques, tant dans les mémoires (individuelles et collectives), que dans les pratiques et les modes de vie, dans l'architecture vernaculaire, dans les projets d’aménagement,…
  • dans les procédures de mise en œuvre des politiques publiques et dans les outils juridiques récemment disponibles

Participants

MONIQUE BARRUÉ-PASTOR, Ethnogéographe, Directrice de Recherche au CNRS, UMR LISST, CNRS- Université de Toulouse-Le-Mirail.
MICHEL BARRUÉ, Architecte, Professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, chercheur au LRA (Laboratoire de Recherche en Architecture) de l’ENSA.
RÉMI BÉNOS, Docteur en Géographie-Aménagement, chercheur associé au laboratoire Dynamiques Rurales de l’Université de Toulouse le Mirail.
SERGE FARAUT, Ingénieur de l’École des Travaux Publics de l’État, Docteur en informatique-robotique, LRA Architecture de Toulouse
JOHAN MILIAN, Docteur en Géographie-Environnement, Maitre de Conférences à l’Université de Paris VIII, chercheur à l’UMR LADYSS-CNRS.

Présentation

Dans le cadre de cette recherche (initiée dans de précédents travaux de l'équipe ASM-MAP de l'UMR MAP 694 CNRS/MCC), les catastrophes et les risques sont analysés dans leurs multiples dimensions (historique, physique, sociale, psychologique, politique, économique, juridique, technique). La multiplication des sources d'information, témoignages, enquêtes, analyse critique de documents, relevés et prises de vue, recherchées autant dans les archives que sur le terrain aujourd'hui, rend possible une étude diachronique et synchronique, qui seule peut permettre d'éclairer la globalité et la complexité des phénomènes d’amnésie ou d’intégration dans le fonctionnement social. La multiplication des partenaires en est le corollaire.

Ainsi, nous nous proposons, dans une zone de montagne où se cumulent les risques naturels (avalanches, crues, ravinements, laves torrentielles, mouvements de terrain et écroulements rocheux) d’analyser la culture du risque qui existe dans le Pays Toy, notamment dans son architecture. Il s’agit donc d’une certaine manière de contribuer à sa réhabilitation et à sa prise en considération dans les processus de prise de décision et d’élaboration des plans d’aménagement locaux.

Recherche Interdisciplinaire mobilisant : architectes, géographes, ethnologues, juristes, spécialistes en mécanique des sols et génie civil, en modélisation numérique et traitement images.

Equipes impliquées

  • MAP-ASM (UMR Modélisation pour l’architecture, l’urbanisme et le paysage, équipe Architecture, paysage, société et modèles) de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse. UMR 694 CNRS – Michel Barrué, responsable scientifique
  • IEJUC (Institut des Etudes Juridiques, de l’Urbanisme et de la Construction), EA 1919, UFR Sciences Juridiques de Toulouse 1 – D. Tomasin (Dir.)
  • Laboratoire “Mécanique et Transfert en Géologie” UMR CNRS de l’Université Paul Sabatier (Jacques Inglès).
  • Dynamiques Rurales, UMR, Université de Toulouse le Mirail (D. Coquart Dir.) et étudiants du DEA ESSOR.
  • LADYSS-UMR CNRS (Laboratoire Dynamiques Sociales et Recomposition des espaces) de l’Université de Paris VIII ; et étudiants du DEA “Risques et inégalités : territoires en mutations et enjeux géographiques”.
  • MSH de l’Université Toulouse le Mirail, Axe “Territoire, Ville et Mobilité”, atelier “Architecture et Société” et atelier “identités”

 

Recherche interprofessionnelle et inter institutionnelle

  • Ingénieurs de l’ONF (Office national des Forêts), Services de la RTM (Restauration des Terrains en Montagne) de la Haute-Garonne (M. Truche, dir.) et des Hautes –Pyrénées (M. Bouvet Dir.).
  • Élus des Collectivités locales de Luz Saint-Sauveur, Gèdre, Barèges et Gavarnie. Communauté de communes de Gèdre/Gavarnie.
  • Experts du CEMAGREF Grenoble (Mrs. Gillet et Brugnot).
  • Organisations professionnelles (notamment le “Syndicat d’éleveurs de Barèges/Gavarnie”, Présidente : Marilyse Broueilh) et la Commission Syndicale de la Vallée de Barèges.
  • Établissements Publics (Parc National des Pyrénées, SEATM,...).
  • Association “ Mont Perdu Patrimoine Mondial”.

 

Résultats attendus, portée et impacts :

La diversité du milieu géographique et la diversité des risques naturels qui y sont liés, la richesse des archives historiques, la vivacité des pratiques de transmission orale de l'histoire des familles et des événements catastrophiques, une architecture paysanne spectaculairement adaptée à la diversité des risques naturels, ont fait du Pays Toy un site expérimental d'étude des relations entre société rurale et environnement montagnard à risque.

Ce territoire et cette société ont fait l’objet d’études et d’interventions diverses en conformité avec les spécialités et les fonctions des partenaires engagés dans ce projet. Mais les moyens n’ont jamais été réunis à ce jour pour aboutir à une synthèse commune mettant en relation les différents savoirs et savoir-faire et la confronter aux enjeux très récents et à venir en matière d’aménagement et de développement durable de la zone de montagne.

Le terrain choisi constitue à ce titre un domaine expérimental pour la validation de la démarche interdisciplinaire et interprofessionnelle qui est proposée et à l’élaboration d’une culture scientifique et technique centrée sur les rapports entre société et risque naturel en montagne intégrant les connaissances et les savoir-faire locaux.

Si de nouvelles relations interdisciplinaires sont en train de se construire qui cherchent à faire la preuve de leur capacité à ouvrir un champ original de recherche à l'interface des sciences de la nature et de la société, en conformité avec les problématiques environnementales qui font primer la dimension sociale, les collaborations avec les agents qui ont en charge la mise en œuvre des politiques publiques restent à construire. Quant à l’objectif d’y intégrer les savoirs des populations locales, c’est un défi qui n’a que très exceptionnellement été relevé, au nom du développement durable, partout dans le monde.

Ce projet a été finalisé par l'édition d'un ouvrage intitulé «Cultures du risque en montagne, le Pays Toy» ,comprenant un CD-ROM interactif, présentant l'objet, les méthodologie et les productions de cette recherche (voir Publications).

Publications

- Monique-Barrué Pastor, Michel Barrué, Rémi Bénos, Serge Faraut, Johan Milian, «Cultures du risque en montagne, le Pays Toy» - sous la direction de Monique-Barrué Pastor - Collection Itinéraires géographiques - Ed. l'Harmathan, Paris, 2014 - avec CD-ROM interactif joint à l'ouvrage - ISBN  :  978-­2-­343-­02327-­4