Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Enseignement / Post-master / DPEA Projet urbain, patrimoine et développement durable

DPEA Projet urbain, patrimoine et développement durable

Intitulé du diplôme délivré

Diplôme de Spécialisation Approfondie (DSA)

Mention du diplôme délivré

Projet urbain, patrimoine et développement durable

Validité de l'habilitation

2011-2015

Établissements concernés

  • École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse : établissement coordinateur
  • Université d’Architecture d’Hanoi
  • École Nationale supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux
  • École Nationale supérieure d’Architecture de Paris-Belleville : IPRAUS
  • École Nationale supérieure d’Architecture de Rouen
  • Institut d’Aménagement, de Tourisme et d’ Urbanisme de Bordeaux 3

Les objectifs de la formation

Ce projet se donne pour objectifs d’approfondir la formation initiale en spécialisant la formation aux différents champs d’intervention du patrimoine architectural urbain et paysager et en considérant de manière interactive les aspects suivants :

  1. Au-delà de la conservation des monuments historiques, l’approche patrimoniale urbaine concerne aujourd’hui l’ensemble de la ville habitée, en termes de réhabilitation, de transformation et de mise en valeur, en tenant compte des modes de vie des habitants, de leurs besoins, de la nécessité impérative de leur participation à l’évolution de la ville. Elle est une des conditions essentielles de tout projet local, d’autant que le tourisme est un élément important des enjeux du développement économique des villes et peut mettre en danger les sociétés urbaines et leur cadre de vie. En ce sens, le développement des villes doit intégrer non seulement les aspects sociaux, mais également les exigences et les potentialités écologiques, environnementales, du bâtiment à l’espace public, des réseaux au système constructif. Ainsi pourra se construire un paysage urbain qui sera le fruit d’actions communes et voulues et non des aléas du marché.
  2. Les villes vietnamiennes, et de façon générale, les villes asiatiques, se développent très rapidement rattrapant ainsi le retard pris durant les décennies de guerre froide. Cette forte croissance a pour conséquence des transformations profondes des structures urbaines dans tous les domaines. Les villes vietnamiennes sont un terrain d’observation et de compréhension à bonne échelle pour appréhender les nouveaux phénomènes urbains. Dans ces nouvelles configurations, les transformations nécessaires doivent être accompagnées de politiques urbaines à la fois patrimoniales et innovantes, en tenant compte des nécessaires transferts méthodologiques et des conditions particulières pour la mise en œuvre de politiques locales pertinentes, la question du développement durable étant au cœur du dispositif de transformation.
  3. Dans les domaines urbanistiques et d’aménagement, cette formation vise à former à l’aide à la maîtrise d’ouvrage et en amont de la maîtrise d’œuvre urbaine, dans toutes les interventions sur la ville existante et à toutes les échelles. Les architectes pourront trouver dans la formation une spécialisation à part entière permettant une pratique renouvelée de la maîtrise d’œuvre urbaine. D’autres professionnels tels les ingénieurs, les urbanistes et autres intervenants dans le domaine de la ville, pourront suivre cette formation permettant, d’une part aux collectivités territoriales vietnamiennes (municipalités, région, services de l’état), de pouvoir recruter des techniciens, des chefs de projet et des chargés de mission ayant compétence à intervenir sur la ville constituée et son développement, et d’autre part, à des architectes français et européens de mieux intervenir dans les enjeux internationaux de compétitions entre les villes, avec une connaissance de villes d’Asie essentielle aujourd’hui .

Organisation pédagogique (responsable : Françoise Blanc)

Organisée sur deux ans par semestre en sessions intensives et phases de “veille”, la formation est fondée sur une confrontation pluridisciplinaire et internationale permettant aux jeunes diplômés et aux professionnels de se perfectionner.

Aide à la construction du projet professionnel

  • Le stage effectué durant six mois, suivi par un enseignant et faisant l’objet d’un rapport est le dispositif essentiel pour la mise en place d’un projet professionnel.
  • D’autre part la création d’une association des anciens du diplôme apportera toutes les informations et l’appui nécessaire à ce parcours.
  • Les agences d’architecture et d’aménagement françaises implantées en Asie du Sud-Est sont associées aux jurys et aux stages.

Mobilité

  • Le DSA représente 90 ECTS. Il se situe en post-master.
  • Les enseignements de la formation sont inscrits dans une démarche partenariale, soit par leur contenus comparatiste, soit par une démarche interculturelle, participent à préparer à la mobilité internationale qui dans ce cas précis est une double mobilité, de l’Europe vers l’Asie et de l’Asie vers l’Europe.
  • A l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, est organisé un enseignement optionnel pour sensibiliser et préparer les étudiants qui le désirent à être candidat au DSA.
En savoir plus...

Télécharger la plaquette de présentation du DPEA