Vous êtes ici : Accueil / Activités / Colloques - Manifestations - Séminaires / Séminaire «Nouvelles proximités»

Séminaire «Nouvelles proximités»

Ce séminaire de recherche «Nouvelles proximités» est co-organisé par les équipes du Laboratoire LRA de l'Ecole Nationale d'Architecture de Toulouse, du Laboratoire LaSUR de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, de l'Université Bicocca de Milan et de la Chaire ETI de l'IAE Paris Sorbonne Business School

Ce séminaire de recherche est co-organisé par les équipes du Laboratoire LRA de l'Ecole Nationale d'Architecture de Toulouse, du Laboratoire LaSUR de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, de l'Université Bicocca de Milan et de la Chaire ETI de l'IAE Paris Sorbonne Business School

Rejoignez-nous à l'occasion d'une rencontre mensuelle avec un expert pour croiser les regards des chercheurs et du public sur le thème des nouvelles proximités.

Les interventions seront disponibles en 3 langues : français 🇫🇷, anglais 🇬🇧 et espagnol 🇪🇸 . Pour avoir accès aux versions anglaises et espagnole contactez contact@chaire-eti.org.

Les interventions seront diffusées en live sur YoutubeFacebook et Twitter.

Ce cycle d'évènements à pour intérêt de :

  • Capitaliser et diffuser ses connaissances de manière interdisciplinaire et au-delà des cercles stricts de la recherche universitaire
  • Construire une connaissance partagée de la question des « nouvelles proximités»,
  • Créer des dynamiques de recherche-action dans les territoires

Les réflexions porteront sur :

  • Repenser nos modes de vie à l'aune de la proximité
  • Le travail et les lieux de travail dans la ville polycentrique
  • L'espace et le temps dans la proximité heureuse
  • Apprendre et transmettre à l'aune des nouvelles proximités
  • Cultures de territoires et territoires de cultures
  • Quels modèles économiques pour la proximité: décarbonation, circularité, mobilité, bien être
  • Être immobile pour être mobile
  • Amplifier le sens et la résonnance des actions citoyennes
  • Réinterroger l'action publique

 

Programme en ligne et inscription:

https://www.eventbrite.fr/e/billets-seminaire-nouvelles-proximites-173555086937

🇫🇷 Programme entier en français (format PDF)

Agenda:

  • 1ER OCTOBRE 2021 - QU’EST-CE QU’ÊTRE PROCHE ? - MICHEL GROSSETTI

La première conférence en ligne est celle du sociologue Michel Grossetti, Directeur de recherche au CNRS, membre du laboratoire Lisst et directeur d'études EHESS sur le thème "Qu'est-ce qu'être proche ? La notion de proximité dans une réflexion sur les relations, les entités et les processus sociaux" vendredi 1er octobre à 12h00.
Lien :
https://www.youtube.com/watch?v=TIA9x1OXSIw

  • 26 NOVEMBRE 2021 - Aménager des proximités différentes au cours du temps : vitesse, lenteur et vibrer ensemble - CLAIRE PELGRIMS

Après la conférence de notre collègue Michel Grossetti le 1er octobre 2021, nous avons le plaisir de vous inviter pour une nouvelle séance du séminaire "Nouvelles proximités" (IAE Paris Sorbonne, LRA, EPFL, Milano Biccoca) le vendredi 26 novembre à 12h00.
Nous recevons Claire Pelgrims, Docteur en Art de bâtir et urbanisme su laboratoire Sasha, Université libre de Bruxelles sur le thème "Aménager des proximités différentes au cours du temps : vitesse, lenteur et vibrer ensemble".

Plutôt que de s’occuper de ce qui sépare, plutôt que de nous focaliser sur les distances qui s’allongent ou sur les murs qui se dressent entre les personnes, les collectifs, les organisations et les territoires, le séminaire propose de s’intéresser à ce qui rapproche. Il explore l’hypothèse des nouvelles proximités pour contribuer à réfléchir des mondes en mutation rapide. L’expression désigne généralement “la Situation d’une chose qui est à faible distance d’une autre chose ou de quelqu’un, de deux ou plusieurs choses qui sont rapprochées” (CNRTL). Les proximités dont nous parlons sont multiples. Elles sont spatiales et se mesurent en mètres, en kilomètres mais aussi en secondes ou en heures. Elles sont sociales comme celles qui permettent de “faire groupe” et rapprochent des personnes pourtant séparées par des centaines de kilomètres. Elles sont culturelles, mais aussi cognitives, quand elles permettent de dialoguer facilement. Elles sont numériques quand les technologies de l’information et de la communication autorisent des échanges en temps réel. Nouvelles, car les proximités sont en pleine recomposition avec la crise sanitaire qui a produit un autre rapport au temps et à l’espace, celui du confinement, du couvre-feu, des interdictions de sortie, du ralentissement obligatoire et de la redécouverte des activités lentes mais aussi des pressions inédites de nos budgets espace-temps. L’ensemble de ces transformations induit des interrogations sur l’agitation et l’accélération, l’ici et l’ailleurs, mais aussi sur le sens du temps long et sur le besoin de se projeter à nouveau malgré l’incertitude. Ces questionnements sur le rapport au temps, au présent, au passé, au futur préexistaient. La crise les a ravivés tout en pointant l’importance et le caractère pluriel des proximités. “Nouvelles proximités” donc comme celles à l’œuvre dans les nouveaux agencements du temps et de l’espace, que nous proposons d’observer et de documenter. Nouvelles proximités des activités et des acteurs dans des tiers lieux, des friches, des “lieux infinis” où naissent de nouvelles énergies. Nouvelles proximités également comme celles mises en avant autour de figures mobilisatrices comme celles à échelle humaine de “la ville du 1/4 d’heure”, “le territoire de la 1/2 heure”, du “village” retrouvé, de la “ville moyenne” ressuscitée. Nouvelles proximités pour imaginer nos façons de vivre ensemble et d’habiter autrement la terre demain. Nouvelles proximités qui rassemblent des acteurs en résistance dans les ZAD ou sur les ronds-points, celles qui permettent l’émergence de lieux inédits, de modes de vie parfois en marge. Proximité comme celles entre l’humain et le reste du vivant. Proximités comme ces convergences d’approches entre individus sur des choix de société liés notamment à la transition écologique. Proximité comme celles qui nous poussent à défendre encore et toujours l’idée de la ville comme lieu de maximisation des interactions. “Nouvelles proximités” donc comme celles à l’œuvre dans les nouveaux agencements du temps et de l’espace, que nous proposons d’observer et de documenter. Nouvelles proximités des activités et des acteurs dans des tiers lieux, des friches, des “lieux infinis” où naissent de nouvelles énergies. Nouvelles proximités également comme celles mises en avant autour de figures mobilisatrices comme celles à échelle humaine de “la ville du 1/4 d’heure”, “le territoire de la 1/2 heure”, du “village” retrouvé, de la “ville moyenne” ressuscitée. Nouvelles proximités pour imaginer nos façons de vivre ensemble et d’habiter autrement la terre demain. Nouvelles proximités qui rassemblent des acteurs en résistance dans les ZAD ou sur les ronds-points, celles qui permettent l’émergence de lieux inédits, de modes de vie parfois en marge. Proximités comme ces convergences d’approches entre individus sur des choix de société liés notamment à la transition écologique. Proximité comme celles qui nous poussent à défendre encore et toujours l’idée de la ville comme lieu de maximisation des interactions.

Lien:
https://www.youtube.com/watch?v=--7GwtDLPq4

  • 3 DÉCEMBRE 2021 - Proximités et lieux émergents - PATRICK BOUCHAIN


Après la conférence de nos collègues Michel Grossetti le 1er octobre 2021 et Claire Pelgrims le 26 novembre, nous avons le plaisir de vous inviter pour une nouvelle séance du séminaire en ligne "Nouvelles proximités" (IAE Paris Sorbonne, LRA, EPFL, Milano Biccoca) ce vendredi 3 décembre à 12h00.

Nous recevons Patrick Bouchain, Architecte, urbaniste, maître d’oeuvre, scénographe, fondateur de l’agence Construire, Grand prix de l'urbanisme qui questionnera notamment les proximités avec la vie...et les permanences dans la proximité autour de sa pratique particulière de l'urbanisme.
Lien:
https://www.youtube.com/watch?v=Dcup9aQW6g4

  • 14 JANVIER 2022 - 4 propositions pour rendre l'espace public plus proche et habitable, étude de cas de la ville de Barcelone - PIA FONTANA - MICHEL MAYORGA

Lors de cette nouvelle conférence du séminaire « nouvelles proximités », du vendredi 14 janvier 2022 à midi, María Pía Fontana et Miguel Mayorga échangerons autour de 4 propositions pour rendre l'espace public plus proche et habitable, en prenant pour étude de cas la ville de Barcelone.

INSCRIPTION GRATUITE : https://bit.ly/3CIVUmF
Les échanges seront menés en espagnol 🇪🇸. Un replay sous-titré en français 🇫🇷 et en anglais 🇬🇧 sera prochainement disponible.
 
  • 25 FÉVRIER 2022 : Une lecture rétrospective et personnelle de la rencontre entre l'espace et le numérique au prisme de la notion de proximité  - BORIS BEAUDE
Boris Beaude est géographe, professeur en sociétés, cultures et humanités numériques l’Université de Lausanne (UNIL) - Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Ses recherches portent sur les enjeux scientifiques, sociaux et politiques du numérique.
 
  • 18 MARS 2022 - PROXIMITÉS NATURE ET VILLE - CHRIS YOUNÈS

Le 18 mars 2022, de 12h à 14h, le séminaire "Nouvelles proximités" accueille Chris Younès, psychosociologue, docteure en philosophie, sur le thème : Proximités, nature et ville

Psychosociologue, docteure et HDR (habilitée à diriger des recherches) en philosophie, Chris Younès est professeure à l'ESA (Ecole Spéciale d'Architecture, Paris), fondatrice et membre du laboratoire Gerphau (EA 7486, ENSA Paris-la-Villette), et du Réseau Scientifique Thématique PhilAU (Ministère de la Culture, ENSA Clermont-Ferrand). Cofondatrice et membre d'ARENA (Architectural Research European Network), et membre du Conseil scientifique d'EUROPAN.
Ses travaux et recherches développent la question des lieux de l'habiter au croisement de la nature et de l'artefact, de l'éthique, de l'esthétique et du politique. Elle a dirigé plus d'une vingtaine de publications collectives, et signé de nombreux articles et ouvrages, dont notamment : Architectures de l'existence. Ethique. Esthétique. Politique, Hermann, 2018.

La prise au sérieux de la vulnérabilité et des interdépendances du vivant relance les potentialités de nouvelles proximités dans le réaménagement des milieux habités. Le relationnel en est une clef de voûte. Nous envisagerons en particulier trois strates interactives dans les processus en jeu : la reliance comme intensité synergique à l'encontre d'une pensée dualiste ; l'articulation du proche et du lointain, entre mobilités physiques et mentales ; la réactivation de lieux ouverts dans lesquels les rencontres et passages à effectuer sont d'ordre éthique, esthétique et politique.
Inscription gratuite
Lien sur Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=iy_gGDrClys

 

  • 8 AVRIL 2022 - LA PROXIMITÉ EST-ELLE ACCESSIBLE À TOUT LE MONDE - CAROLINE GALLEZ

Le droit à la mobilité est un des leitmotivs des politiques publiques dans les sociétés occidentales. Or ce discours masque de profondes inégalités face à un droit trop rapidement considéré comme universel : entre les citoyens et les non-citoyens, entre les hommes et les femmes ou les minorités de genre, entre les personnes très fortement contraintes dans leurs déplacements et celles qui ont accès à la vitesse.
Par ailleurs, face à l'urgence climatique, il devient urgent de reconsidérer les modes d'organisation économique ou sociaux qui reposent sur une mobilisation croissante des personnes ou des marchandises.

Dans ce contexte, dans quelle mesure le "droit à la proximité" peut-il servir de contrepoint critique au droit à la mobilité et comment cette réflexion peut-elle prendre part aux réflexions sur des stratégies d'adaptation au changement climatique attentives aux enjeux de justice sociale ?

Caroline Gallez est directrice de recherche à l'université Gustave Eiffel, au sein du Laboratoire Ville Mobilité Transport.
Elle s'intéresse à la construction politique de la mobilité quotidienne et des usages de l'énergie, en croisant une analyse des représentations et outils de connaissance, des pratiques sociales et de l'action collective.
Ses travaux récents portent sur les logiques d'action locales face aux injonctions de la transition énergétique, les interactions entre enjeux écologiques et justice sociale et le rôle des mobilisations citoyennes dans la "transition".

Liens sur:
-  Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=FzDx3uia0sQ
- Facebook : https://www.facebook.com/chaireETI/live_videos/
- Twitter : https://twitter.com/i/broadcasts/1jMJgeozljAKL

 

  • 6 MAI 2022 - LA NARRA-TERRITORIALITÉ. LA DÉMARCHE DU PARLEMENT DE LOIRE - MAUD LE FLOC'H
Comment penser la proximité dans nos rapports à d’autres humains autant qu’à d’autres qu’humains ?  à l’eau, aux courants, aux sols, aux végétaux, aux animaux, etc.
Aborder le monde de façon systémique, permet de porter le regard sur l’intangible, les inter-relations, les systèmes de dépendance et d’interdépendance.
Être attentif à des voix peu audibles n’est guère possible sans une certaine déconstruction intellectuelle, sans imaginaires nouveaux.
Et si le monde artistique et culturel était pertinent pour fonder des reconnexions, notamment à travers des fictions et des récits ?
Maud Le Floc’h, urbaniste, Directrice du POLAU-pôle arts & urbanisme
Diplômée en aménagement du territoire (CESA - Polytech’ Tours), et en Sciences de l’information au CELSA - Paris Sorbonne, Maud Le Floc’h œuvre à l’intégration de dynamiques artistiques au sein des projets urbains (Ateliers des territoires, parlement de Loire, chantiers ouverts…). Sa pratique d’urbaniste et son expérience éprouvée en matière de création hors les murs l’amène à fonder en 2007 le POLAU-pôle arts & urbanisme avec le soutien du ministère de la Culture. 
 
Ce pôle « arts, territoires & transition » soutient la création urbaine et développe le métier d’urbanisme culturel en France et à l’international www.polau.org
 
Lien de connexion :

 

 

  • 17 JUIN 2022 - PROXIMITÉS URBAINES - ANDRÉ TORRE

Nous avons le plaisir de vous inviter à la dernière conférence du séminaire "Nouvelles proximités" (Sorbonne, EPFL, Biccoca, ENSAT) ce vendredi 17 juin à 12h00 avec l'économiste André Torre sur le thème "Les proximités à l'épreuve de la pandémie".

La pandémie a provoqué un retournement et une inversion des proximités. La proximité géographique, recherchée pour ses vertus par les politiques urbaines et d’innovation technologique ou par les adeptes des tiers lieux et du coworking, est maintenant crainte et évitée car elle porte le danger d’infection, de maladie et de mort. La proximité organisée à distance, autrefois méprisée pour ses limites en termes d’interactions de face à face et de partage d’émotions et de connaissances, se voit valorisée via les réunions zoom et le reflux des transports longue distance. Mais jusqu’à quand ? André Torre est Directeur de recherche en économie à INRAE,

Président du Centre INRAE de Corse. Il est titulaire d’un doctorat en Sciences Economiques soutenu à l’Université de Nice Sophia-Antipolis (1985) et de l’Habilitation à Diriger les Recherches (1988). Il a été chercheur au CNRS, avant de rejoindre le laboratoire de recherches sur l’élevage de l’INRA à Corte, entre 1994 et 1998, comme Directeur de recherche. Il a ensuite exercé ses fonctions à Paris, où il a travaillé sur des problématiques d’aménagement du territoire et de développement territorial et durable. En particulier il s’est intéressé au développement des espaces ruraux, aux conflits d’usage et de voisinage, aux relations de proximité et aux questions d’économie circulaire comme la méthanisation. Il a publié une vingtaine d’ouvrages en français et en anglais sur ces questions, ainsi que de nombreux articles

L'événement est retransmis en direct sur Youtube, Facebook et Twitter
Ici pour suivre l'évènement sur Youtube : https://youtu.be/rDVQOjDRTgM
Ici pour le suivre sur Facebook : https://business.facebook.com/events/1225566524882742/